L’histoire de XTL Distribution

C’était le 18 mars 1985. Serge Gagnon, maintenant président et chef de la direction, marchait nerveusement l’allée du terminal de la rue Racine de la toute nouvelle société XTL Transport Inc. Le premier camion XTL était sur le point de terminer son premier voyage en provenance de Montréal. C’était l’aboutissement de mois de planification et de stratégie. La réalité sera-t-elle à la hauteur du rêve ?

 

Bien sûr, le premier camion XTL est arrivé à l’heure, et le reste, comme on dit, fait partie de l’histoire.

 

À l’origine, XTL Transport fut créée pour fournir un service de transport par camion entre différents points situés en Ontario et au Québec. XTL s’est installée à chaque extrémité de sa route principale et pouvez croire qu’elle a démarré avec seulement quatre (4) employés à Montréal, quatre (4) employés à Toronto, 25 remorques, six (6) chauffeurs-propriétaires, un téléphone rotatif noir, une table à cartes et quelques chaises pliantes.

 

Quelques mois seulement après le début de ses activités, XTL a ajouté des capacités d’entreposage afin d’offrir à ses clients, des services de stockage en vrac à Toronto et à Montréal. Ce service de d’entreposage, qui a permis d’acheminer de gros rouleaux de papier depuis les principales papeteries du Québec, est devenu l’un des avantages concurrentiels de XTL. À cette fin, XTL a introduit des remorques à trois (3) essieux qui ont permis de transporter une plus grande charge à travers l’Ontario et le Québec. Les charges de ces remorques étaient ensuite démantelées au nouveau centre de distribution de Toronto et expédiées aux États-Unis en plus petites quantités, où les restrictions de poids étaient beaucoup plus strictes. Ce système a augmenté le volume de marchandises expédiées par XTL aux États-Unis et a permis à l’entreprise de faire concurrence aux transporteurs courte distance américains.

 

En 1992, XTL Distribution s’agrandit à nouveau. L’entrepôt de Montréal déménage à Lachine et triple sa superficie, passant de 15 000 pieds carrés à 45 000 pieds carrés. Pour ne pas être en reste, l’entrepôt et les bureaux de Toronto déménagent sur le boulevard Rexdale, à Etobicoke, acquérant ainsi un espace d’entreposage de 80 000 pieds carrés. Les nouveaux centres de distribution de Lachine et d’Etobicoke offrent une accessibilité ferroviaire privée, permettant à XTL d’améliorer sa valeur ajoutée dans le domaine de l’entreposage en vrac par le biais de services de wagons couverts.

Dorval, QC, 2004

En 2004, XTL construit un nouvel entrepôt de 100 000 pieds carrés à Dorval, une étape importante pour la présence de XTL Distribution au Québec. L’installation dispose également d’une voie d’évitement ferroviaire pour permettre à l’entreprise de continuer à répondre aux besoins croissants de sa clientèle. Au même moment, XTL double son espace d’entreposage à Toronto, en obtenant une superficie supplémentaire dans ses locaux du boulevard Rexdale et en restaurant certaines parties de l’embranchement ferroviaire qui avaient été recouvertes par les locataires précédents. Cela permet d’augmenter la capacité de réception de XTL passant de trois (3) wagons couverts à 14 par jour et de continuer d’être un service recherché dans la région du Grand Toronto.

 

Avec plus d’un quart de million de pieds carrés d’espace d’entreposage sur les marchés de Toronto et de Montréal, XTL Distribution est en voie de devenir un chef de file en matière d’entreposage et de distribution.

Montréal-Est, QC, 2018

Depuis, XTL Distribution s’est développée pour atteindre une superficie de près de 1,5 million de pieds carrés répartis dans sept (7) installations et est fièrement située dans quatre (4) des principaux centres de distribution au Canada : Toronto, Montréal, Vancouver et, plus récemment, Calgary, en Alberta, qui ouvrira ses portes en juillet 2022. L’ouverture du centre de distribution de Calgary est une étape importante, car elle signifie que XTL offre désormais ses trois services distincts dans chacun de ses quatre (4) principaux centre d’exploitation : transport basé sur des actifs, logistique, entreposage et distribution. Une chose que XTL continue de faire à ce jour est d’investir dans des améliorations continues pour l’entreprise. Non seulement XTL est toujours située au siège social d’Etobicoke, sur le boulevard Rexdale, depuis 1992, mais deux autres installations ont été ajoutées pour soutenir la croissance des partenaires de longue date dans la région du Grand Toronto. De même, l’entrepôt de Dorval, ouvert en 2004, est devenu la première des installations de XTL à recevoir la certification HACCP en 2021 pour compléter l’évolution de la gamme de produits. Cette diversification a été alimenté par la construction d’une toute nouvelle installation ultramoderne à Montréal-Est afin de maintenir la voie d’évitement ferroviaire après que le projet de transport en commun local REM ait perturbé l’accessibilité ferroviaire à Dorval. La nouvelle installation, entièrement équipée d’une voie d’évitement et des dernières technologies en matière d’efficacité énergétique, a une superficie de 333 000 pieds carrés et constitue la plus grande installation de XTL à ce jour.

Delta, BC, 2021

Après avoir initialement atteint la côte ouest en 2019, le dernier chapitre de l’histoire de XTL Distribution s’ouvre au 1980, 104 Avenue NE à Calgary, Alberta, en juillet 2022. Toujours dans l’optique du partenariat, ce déménagement a été motivé par le désir de XTL de fournir à ses clients l’avantage le plus compétitif pour leurs chaînes d’approvisionnement. Calgary est rapidement en train de devenir un centre de transport privilégié dans l’Ouest canadien pour une multitude de raisons. Comparativement à Vancouver, les coûts globaux de la chaîne d’approvisionnement sont moins élevés à Calgary. En effet, Calgary est stratégiquement située pour le transport dans toutes les directions, ce qui permet de réduire les coûts de distribution dans presque toutes les grandes villes d’Amérique du Nord. Cela compense les coûts de transport au sol plus élevés qui seraient autrement encourus pour les expéditions en provenance d’Asie. Les économies sont encore plus importantes si les fournitures proviennent des marchés nord-américains ou européens. En ce qui concerne les facteurs tels que la location ou l’achat de terrains et de biens immobiliers, les coûts sont encore une fois plus élevés à Vancouver. De même, il y a moins de terrains disponibles pour de futurs développements commerciaux dans la région du Grand Vancouver, ce qui continuera à faire grimper les coûts existants sur ce marché. Avec une main-d’œuvre forte et éduquée et une marge de manœuvre pour la croissance future, Calgary est l’endroit où il faut être, et nous pouvons vous aider.

 

Contactez-nous dès maintenant et découvrez comment nous pouvons vous faire profiter de l’avantage que représente Calgary.

Au cœur de la sécurité

Le concept de responsabilité sociale des entreprises (RSE) a récemment fait l’objet d’une grande attention, car de plus en plus d’entreprises tentent de répondre à la demande du public de faire de leur sécurité et de leur impact social et environnemental une pièce maîtresse de leur politique d’entreprise. En bref, la RSE est un modèle commercial qui aide une entreprise à comprendre et à rendre compte de tous ses effets sur la communauté dans laquelle elle opère. L’idée est que les entreprises reconnaissent cet impact et adoptent des politiques et des procédures qui contribuent à l’atténuer.

La responsabilité sociale des entreprises n’est pas un concept nouveau chez XTL. Elle est depuis longtemps au cœur de nos activités. Et l’un des aspects les plus importants de notre approche de la RSE est la sécurité. Nous avons fondé cette approche de la sécurité sur une seule prémisse : des pratiques de conduite sécuritaires conduisent à des routes plus sécuritaires, ce qui signifie des communautés plus sécuritaires. Mais pour nous, la sécurité va bien au-delà de la simple formation de nos chauffeurs à une conduite sécuritaire, même si nous le faisons aussi. Elle est ancrée dans nos politiques, dans les technologies que nous intégrons à nos systèmes, dans la manière dont nous gérons et inspectons nos équipements et même dans la manière dont nous souscrivons nos assurances. Voici un bref aperçu de toutes les façons dont XTL réaffirme chaque jour son engagement en matière de sécurité.

Politiques de sécurité

Notre politique de sécurité commence par une procédure d’accueil rigoureuse pour nos nouveaux employés, par exemple nos chauffeurs transfrontaliers. Après deux jours et demi d’orientation, les nouveaux chauffeurs reçoivent une formation d’au moins deux semaines avec un mentor expérimenté. Viennent ensuite les évaluations à 30, 60 et 90 jours, ainsi que les évaluations annuelles pour tous les chauffeurs, quelle que soit leur expérience.

Lorsqu’un événement indésirable se produit, le directeur et les formateurs l’examinent pour en déterminer la cause profonde, puis le résolvent par des actions correctives et une formation de rappel si nécessaire. Ils peuvent également exploiter les informations qu’ils recueillent sur l’événement pour les utiliser dans le cadre de formations destinées à l’ensemble de la flotte. Tous les événements, y compris les freinages brusques, l’atténuation des collisions, les excès de vitesse et le contrôle de la stabilité, sont enregistrés sur vidéo et examinés par cette équipe. Les tendances des données télématiques sont recueillies et suivies dans un carnet de bord.

Toutefois, nos actions ne sont pas uniquement réactives en matière de sécurité. Nous avons également mis l’accent sur des mesures préventives qui encouragent et récompensent les comportements sécuritaires. Cette année, nous avons introduit un programme de reconnaissance qui rend hommage à nos chauffeurs pour leurs réalisations en matière de sécurité, y compris des récompenses individuelles liées au nombre d’années pendant lesquelles un chauffeur n’a pas eu d’accident.

Lorsqu’ils sont sur la route, nos chauffeurs comprennent qu’ils peuvent et doivent s’arrêter lorsque cela n’est pas sécuritaire, indépendamment de leurs heures de service. Cela inclut les cas de fatigue, de somnolence ou de maladie. Nous demandons également à nos chauffeurs de s’arrêter dans une aire de repos sécurisée lors de tempêtes violentes ou dangereuses.

Dans notre secteur, les chauffeurs sont généralement payés au kilomètre, ce qui signifie qu’ils reçoivent le même salaire quelle que soit la durée de leur trajet, ce qui les incite à se dépêcher et à terminer leur trajet aussi vite que possible. Cependant, chez XTL, nous encourageons la sécurité. Nous payons nos chauffeurs en fonction des heures travaillées, afin qu’ils se concentrent sur la sécurité plutôt que sur la vitesse. Ils n’ont pas besoin de rattraper le temps ou le revenu perdu.

Captive d’assurance

XTL s’est associé à un groupe de plus de 20 autres transporteurs de premier ordre pour former un groupe d’assurance captif. Cela signifie que nos résultats en matière de sécurité affectent directement l’ensemble du groupe et les primes collectives que nous payons tous. Cela nous rend responsables non seulement envers nous-mêmes, mais aussi envers tous les autres membres de notre groupe d’assurance. Dès 2010, le groupe Sécurité au sein de la captive a créé une campagne sur l’importance du comportement professionnel et l’impact qu’il a sur notre sécurité. Chez XTL, nous continuons à nous appuyer sur cette campagne avec le mantra qu’aucune charge n’est plus importante que votre sécurité ; en un battement de cœur, les choses peuvent changer pour toujours. 

Technologies de conduite sécuritaire

XTL régit ses camions de manière beaucoup plus stricte que ne l’exigent les mandats légaux gouvernementaux, ce qui contribue à assurer la sécurité de tous mais aussi à réduire notre impact sur l’environnement. Pour y parvenir, nous avons investi dans des technologies essentielles pour les tracteurs, notamment :

  • Systèmes d’évitement des collisions
  • Détection radar de l’angle mort
  • ABS avec contrôle de stabilité et de roulis
  • Systèmes satellite et GPS
  • Journaux de bord électroniques
  • Limiteurs de vitesse dans toute la flotte
  • Transmissions automatiques

Pour nous assurer de pouvoir mettre en œuvre ces nouvelles technologies dès qu’elles sont disponibles, nous avons également réduit le cycle de commercialisation de nos tracteurs. Nos tracteurs ont, en moyenne, moins de deux ans et nos remorques moins de cinq ans.

Nous continuons à mettre l’accent sur les aspects liés à la sécurité dans nos médias sociaux et dans nos communications avec nos employés, notamment en soutenant récemment le mois de sensibilisation à la distraction au volant en avril.

Notre engagement à assurer la sécurité de notre personnel et des communautés dans lesquelles nous opérons est intégré dans tous les aspects de la vie chez XTL. Il est au cœur de notre soutien à la formation continue, des actes d’appréciation et de reconnaissance et, bien sûr, de notre engagement à acheter les dernières technologies de sécurité pour notre flotte. Toutefois, l’aspect le plus crucial de notre approche de la sécurité reste le comportement professionnel.

Nous sommes restés fidèles à un mantra simple, énoncé pour la première fois dans cette campagne révolutionnaire de 2010 : aucune charge n’est plus importante que la sécurité.

Conduire pour un avenir plus vert

Plus tôt cette année, nous nous sommes assis avec SmartWay pour discuter des avantages de notre partenariat et de la manière dont XTL s’engage pour un avenir plus vert. En l’honneur de la Journée de la Terre ce mois-ci, nous avons voulu partager un extrait de cette interview.

La force du partenariat

XTL Transport a construit son succès de plus de 35 ans sur des partenariats à long terme. Depuis sa création en 1985, cette entreprise privée a tissé des liens étroits avec une liste croissante de clients. XTL Transport travaille avec eux pour créer des solutions personnalisées de chaîne d’approvisionnement, directes au client et clé en main. En raison de l’importance accordée à la compréhension et à la satisfaction des exigences spécifiques de chaque client, la compagnie a établi des partenariats de confiance avec de nombreuses entreprises Fortune 100 et 500 dans les secteurs de l’alimentation, de la pharmacie, de la vente au détail, des pâtes et papiers, de l’électronique et des biens de consommation emballés.

Les partenariats de XTL Transport s’étendent à ses fournisseurs de camions et de remorques. Tout au long de son évolution, l’entreprise a travaillé avec les fournisseurs de confiance Eaton, Cummins et International pour développer des moteurs de plus en plus économes en carburant et intégrer les meilleures pratiques en matière d’efficacité énergétique dans son équipement. En conséquence, XTL Transport a développé une flotte personnalisée de 456 unités de puissance et de 1 273 remorques sèches et à température contrôlée.

“Toutes nos activités et le succès qui en résulte reposent sur des relations profondes”, a déclaré Luc Francoeur, vice-président des ventes et du marketing de XTL Transport. “Nous prenons le temps et faisons les efforts nécessaires pour forger des partenariats solides, car nous avons compris qu’ils fonctionnent mieux pour notre entreprise sur le long terme – et nous sommes en affaires pour le long terme. Nous inculquons cet esprit dans toute l’organisation.”

Une nouvelle relation durable

L’esprit dont parle Luc est évident dans la décision de XTL Transport d’ajouter de la rigueur à ses efforts pour devenir plus économe en carburant. En 2008, l’entreprise a établi des liens avec un nouveau partenaire à long terme qui l’aiderait à évaluer sa performance et à inspirer de nouvelles initiatives de durabilité : SmartWay. Informée et inspirée par le programme, XTL Transport a été en mesure d’obtenir une meilleure perspective sur la façon dont ses efforts en matière de durabilité fonctionnaient, puis de combler les écarts de performance et de se concentrer sur les domaines à améliorer.

Le plus grand avantage de son partenariat avec SmartWay est apparu lorsque XTL Transport a institué son programme de gestion personnalisée des chauffeurs. Cette initiative a été introduite pour soutenir les chauffeurs et leur donner des lignes de communication ouvertes et directes. Elle s’appuie sur un audit des émissions basé sur des données, étudié avec diligence par les chauffeurs et les membres clés de l’équipe de sécurité et d’entretien de l’entreprise.

“Le programme de gestion des chauffeurs a été gagnant-gagnant-gagnant”, a déclaré Jason Wood, directeur principal de la maintenance de la flotte de XTL Transport. “C’est une victoire pour nos chauffeurs, une victoire pour nos clients, et une victoire pour nous en tant qu’entreprise soucieuse de l’environnement. Au cours de la dernière décennie, nous avons obtenu une augmentation de 20 % de l’économie de carburant.”

Conduire pour un avenir plus vert

L’expérience de ces partenariats réussis incite XTL Transport à réaliser une nouvelle série de réformes visant à réduire les émissions…

Restez branchés pour voir ce que nous vous réservons pour l’avenir dès la publication de l’interview complète.

XTL REÇOIT LE PRIX DE MEILLEURS TRANSPORTEURS EMPLOYEURS ÉMÉRITES POUR LA DEUXIÈME ANNÉE CONSÉCUTIVE PAR TRUCKING HR CANADA

Nous sommes honorés d’être reconnus par RH Camionnage Canada pour le prix de Meilleurs transporteurs employeurs émérites pour la deuxième année consécutive.

Le programme des Meilleurs transporteurs employeurs est une initiative d’envergure nationale de bonnes pratiques et politiques RH dans l’industrie du camionnage et de la logistique. Tous les participants ont été évalués sur des sujets tels que les pratiques de recrutement et de rétention, la culture de l’entreprise, la rémunération, la formation et le développement des compétences, et les pratiques RH innovantes. En outre, les entreprises de camionnage qui ont été reconnues dans le cadre du programme pendant au moins 5 années consécutives se voient attribuer le titre de Meilleurs transporteurs employeurs émérites.

Nous sommes fiers de notre équipe pour cette réalisation, et nous tenons à féliciter tous les autres lauréats qui contribuent à faire avancer notre secteur.

Félicitations !

Un an après l’Ever Given – Une histoire de conteneurs

En mars 2021, l’Ever Given s’est logé dans le canal de Suez. Ce n’était que le début.

Le 23 mars 2021, des vents violents ont secoué l’Ever Given, long de 400 mètres, le coinçant latéralement entre les rives du canal de Suez. Le navire et les 18 000 conteneurs qu’il transportait sont restés bloqués pendant six jours, interrompant l’une des principales routes commerciales du monde. Plus de 400 autres navires se sont empilés derrière lui, empêchés d’entrer dans le canal. L’incident a bloqué 60 milliards de dollars USD d’échanges commerciaux et a constitué un moment décisif dans la crise de la chaîne d’approvisionnement mondiale.

 

Au cours de l’année qui s’est écoulée depuis que l’Ever Given s’est échoué, très peu de choses ont changé, et pourtant, à certains égards, tout a changé. Voici un aperçu des principaux événements maritimes de 2021 et de ce que cela peut nous apprendre pour 2022.

 

Avril

Le blocage de Suez s’est poursuivi tout au long du mois suivant et s’est rapidement étendu dans d’autres ports, entraînant une pénurie de conteneurs dans la région transpacifique, les navires restant à l’arrêt. L’impact de la congestion des ports nord-américains sur le déséquilibre mondial des conteneurs a exacerbé le problème, ce qui a entraîné le retour à vide de nombreux conteneurs vers l’Asie. Les responsables du port de Los Angeles ont qualifié le flux constant de navires entrants de « Folie de mars» et ont promis de ramener à zéro la moyenne de 29 navires ancrés, en attente. Alerte Spoiler : Cela ne s’est pas produit. À la mi-avril, les chauffeurs de camions représentés par le syndicat Teamsters se sont mis en grève dans les ports de Los Angeles et de Long Beach. Au nord de la frontière, les employés se sont également mis en grève au port de Montréal, jusqu’à ce que les législateurs les obligent à reprendre le travail.

 

Mai

En mai, les porte-conteneurs n’ont pas réussi à suivre le rythme de la croissance de la demande et de la hausse du coût des conteneurs. Les spéculations se sont multipliées sur la capacité de production des trois entreprises qui produisent 80% des conteneurs dans le monde. Un haut fonctionnaire maritime a lancé une enquête informelle sur un éventuel monopole des conteneurs. Au port de Los Angeles, les responsables ont continué à faire face à un stationnement de navires, ce qui a retardé davantage les expéditions existantes et les retours vers d’autres ports.

 

Juin

Au début du mois de juin, des expéditeurs désespérés payaient des tarifs dépassant 135 000 $ USD par jour pour sécuriser des porte-conteneurs, tandis que Home Depot a choisi de contracter son propre navire pour tenter de résoudre le problème. Les pénuries de châssis et de main-d’œuvre ont continué de frapper les transporteurs maritimes et les services ferroviaires, tandis que l’effondrement d’une grue a fait disparaître d’autres conteneurs à Taïwan. Le port de Yantian, l’un des plus grands ports à conteneurs du monde, a été fermé par les autorités chinoises dans le cadre d’une politique de tolérance zéro à l’égard de la Covid, lorsque cinq membres d’équipage ont été testés positifs. Il est resté fermé pendant des semaines alors que plus de 160 000 conteneurs s’entassaient sur ses quais. Les principaux transporteurs ont annulé les départs vers Yantian, ce qui a eu un effet domino, tandis que d’autres ports chinois ont tenté d’absorber le volume supplémentaire, mais ont rapidement été submergés.

 

Juillet 

Alors que la demande de navires continuait à dépasser l’offre, les ports ont continué à être victimes de catastrophes, tant naturelles qu’industrielles. Les incendies de forêt en Colombie-Britannique et dans l’ouest des États-Unis ont alimenté l’arriéré de conteneurs, alors que le transport intérieur était perturbé par les dommages causés aux infrastructures ferroviaires. Pendant ce temps, des typhons ont frappé les ports de Chine et d’autres régions d’Asie. Les contre-mesures prises au Vietnam ont entraîné l’arrêt des activités des fabricants et des ports de ce pays, ce qui n’a fait qu’aggraver la situation de la chaîne d’approvisionnement. Le bon côté des choses, c’est que 106 jours après s’être coincé dans le canal de Suez, l’Ever Given a été libéré et est finalement entré dans le port de Rotterdam en boitant.

 

Août

Les services frontaliers canadiens ont entamé un ralentissement des travaux « menaçant un impact dramatique sur la chaîne d’approvisionnement du Canada ». En Chine, les cas de Covid ont entraîné la fermeture partielle du port de Ningbo. Les ports côtiers chinois ont exigé une quarantaine de 14 à 21 jours pour les cargaisons importées après leur départ de certains pays, ce qui a aggravé les retards d’expédition existants. Pendant ce temps, Los Angeles a battu son propre record avec plus de 40 navires ancrés et faisant la queue pour être déchargés. La Société Canadian Tire, dans le but d’accroître la souplesse de sa chaîne d’approvisionnement, a acheté une part de 25% dans l’un des plus grands ports intérieurs de la Colombie-Britannique.

 

Septembre 

Le chaos a régné dans les ports des deux côtés du Pacifique. Le nombre de porte-conteneurs ancrés au large de Shanghai et de Ningbo a bondi alors que 242 porte-conteneurs attendaient un poste d’amarrage dans tout le pays. Les tarifs d’affrètement des navires ayant dépassé les 200 000 $ USD par jour, Costco et Ikea ont suivi l’exemple de Home Depot et ont également affrété leurs propres navires. La crise de l’électricité qui s’aggrave en Asie et en Europe a rendu les usines chinoises impuissantes, ce qui a encore retardé la fabrication et les exportations à l’approche des fêtes de fin d’année en Amérique du Nord. L’engorgement du trafic transpacifique a continué de s’aggraver, le port de Los Angeles ayant accumulé 73 navires. Les ports de Los Angeles et de Long Beach ont lancé des programmes pilotes pour tester l’extension des horaires de nuit et de week-end.

 

Octobre 

Walmart a rejoint la liste des grandes entreprises qui affrètent leurs propres navires. Une augmentation des accidents maritimes tout au long de l’année a affecté le Pacifique, menaçant le trafic sur cette route déjà encombrée. Le dernier en date a entraîné le débordement de plus de 100 conteneurs sur le Zim Kingston, suivi de 10 conteneurs – dont deux contenaient des matières dangereuses – qui ont pris feu à bord du même navire au large de l’île de Vancouver. Le port de Los Angeles a annoncé qu’il commencerait à fonctionner 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, dans le but de réduire le nombre de navires ancrés et en attente. Cela n’a pas fonctionné, et l’arriéré a continué de croître. Une nouvelle menace pour le transport maritime est apparue lorsque le prix du carburant a atteint son point le plus élevé depuis 2014.

 

Novembre

Au cours des derniers mois, des cybercriminels se sont attaqués au secteur vulnérable du transport maritime, en vendant l’accès à de l’information et de la logistique essentielles. Les inondations massives en Colombie-Britannique ont essentiellement coupé Vancouver du reste du pays, provoquant un état d’urgence avec la fermeture des lignes ferroviaires et des autoroutes. La pénurie de main-d’œuvre a continué à faire des ravages dans la plupart des ports, les maladies et les fermetures en raison de la Covid-19 étant à l’origine de la plupart des problèmes. Le port de Vancouver a ensuite été frappé par un autre obstacle syndical, les camionneurs ayant menacé de faire grève. Le carburant maritime a augmenté de 47 % depuis le début de l’année et on estime que 3 millions de conteneurs attendaient sur les navires dans les ports du monde entier.

 

Décembre

La pénurie de conteneurs s’est aggravée à mesure que les conteneurs vides s’empilaient dans les ports mondiaux, le plus souvent au mauvais endroit ou au mauvais moment. Les clients ayant des produits avariés ou des importations saisonnières périmées ont tout simplement abandonné leurs conteneurs. L’arriéré de navires du port de Vancouver a atteint 60 unités, tandis que la situation des conteneurs vides s’est aggravée dans le monde entier. Plus de 70 000 d’entre eux sont restés vides dans les terminaux ou les dépôts de Los Angeles, dont plus de la moitié pendant neuf jours ou plus. Pire encore, les retards sur les routes entre la Chine et la côte ouest des États-Unis n’ont cessé d’augmenter, seuls trois porte-conteneurs sur dix arrivant à temps à destination.

 

Janvier

Los Angeles a atteint un nouveau record avec 105 porte-conteneurs en attente d’accostage. Les temps d’attente pour décharger ou récupérer des cargaisons à Long Beach, près de Los Angeles, sont passés de 38 à 45 jours. De nombreux ports chinois ont une fois de plus été confrontés à des restrictions d’accès ou à des fermetures en raison de la politique « zéro Covid » qui affecte les marchandises à l’approche du Nouvel An chinois.

 

Février

Le nombre de navires en attente sur la côte californienne est tombé à 66, mais cette baisse s’explique par le fait que des navires ont été redirigés vers d’autres ports américains. En effet, à l’échelle nationale, le nombre total de navires en attente de postes d’amarrage était comparable à celui du début janvier, soit 147. Près d’un an après l’Ever Given, la hausse du péage du canal de Suez augmente les coûts de transport maritime, mais il semble que ce ne soit que le début. Les nouveaux contrats annuels vont probablement fixer des taux de transport beaucoup plus élevés pour compenser la hausse du coût du carburant, l’allongement de la durée du transit et les escales dans les ports. Malgré une enquête multilatérale sur une éventuelle collusion entre les compagnies maritimes, il est peu probable que ces tarifs baissent de sitôt.

 

L’Ever Given n’a pas provoqué la crise maritime actuelle, mais il a annoncé une série d’événements malheureux qui ont alimenté la crise actuelle. Et maintenant, le monde est confronté à une nouvelle menace avec l’invasion de l’Ukraine par la Russie. Cette guerre dévastatrice, qui a déjà fait des centaines de victimes et détruit le « grenier » de l’Europe, menace également d’accroître les pressions inflationnistes. Les prix du carburant, des denrées alimentaires et des métaux devraient s’envoler. La pénurie actuelle de puces informatiques sera d’autant plus dévastée que l’Ukraine ne peut pas expédier les exportations de gaz de néon nécessaires. Les ports ukrainiens ont été fermés, ce qui affecte la navigation transeuropéenne et, par association, le commerce mondial.

 

Ce qui nous attend

Il semble que les restrictions mondiales sur la Covid s’assouplissent dans certaines régions du monde, ce qui pourrait contribuer à désengorger les ports. Il faudra du temps pour que la chaîne d’approvisionnement se remette des événements de 2021, et personne ne s’attend à une solution rapide, mais il y a des signes encourageants. Les stocks se reconstituent lentement dans le monde entier et la hausse des taux d’intérêt pourrait contribuer à réduire l’inflation et la demande. Les États-Unis ont promis 450 millions de dollars USD de subventions portuaires pour décongestionner les ports et améliorer leur efficacité, ce qui aurait un impact positif sur la chaîne d’approvisionnement mondiale, car la congestion des ports nord-américains a un impact considérable sur la disponibilité des conteneurs et les déséquilibres d’équipement au niveau mondial. Les problèmes de la chaîne d’approvisionnement ont dominé les ondes, ce qui a également conduit à une augmentation des accords technologiques maritimes, qui pourraient apporter une plus grande visibilité à l’industrie, permettant une meilleure planification et des opérations plus rationalisées.

 

Avec tant de perturbations et d’incertitudes ces deux dernières années, une chose reste constante : le partenariat et la communication sont plus importants que jamais. Que votre marchandise soit transportée par voie maritime ou non, vous avez sans doute connu des retards dus à ces événements maritimes. Les perturbations maritimes et les déséquilibres de conteneurs ont un impact direct sur les services ferroviaires, routiers, aériens et d’entreposage. Il peut être difficile de rester au fait des problèmes actuels lorsque des incidents individuels créent un tel effet d’entraînement. C’est pourquoi nous avons pris le temps de rassembler les principaux événements maritimes qui continuent d’avoir un impact sur la chaîne d’approvisionnement mondiale actuelle. Même si 2022 restera une année difficile pour les expéditeurs comme pour les transporteurs, ensemble nous pouvons créer des solutions de chaîne d’approvisionnement. Visitez notre site Web pour en savoir plus sur nos services clé en main, de transport, de logistique, intermodaux et de distribution.

 

Photo by Suez Canal Authority/Handout/AFP via Getty Images

Références :

  1. https://www.businessinsider.com/suez-canal-shipping-backlog-caused-ever-given-to-end-imminently-2021-4#:~:text=A%20shipping%20backlog%20of%20more,world’s%20biggest%20shipping%20company%20warned.
  2. Truck drivers strike at Ports of Los Angeles and Long Beach – Splash247
  3. https://www.freightwaves.com/news/how-three-chinese-companies-cornered-global-container-production
  4. https://www.ctvnews.ca/business/senate-passes-legislation-to-force-striking-port-of-montreal-employees-back-to-work-1.5408588
  5. North America responsible for the world’s container shortages – Splash247
  6. https://www.freightwaves.com/news/us-regulator-probing-chinas-role-in-container-shortage
  7. https://www.freightwaves.com/news/container-ship-scores-off-the-charts-fantasy-charter-rate-135000-day#:~:text=In%20a%20sign%20of%20just,foot%20equivalent%20units%20(TEUs).
  8. https://www.businessinsider.com/home-depot-container-ship-over-delays-rising-shipping-costs-2021-6
  9. https://www.freightwaves.com/news/oocl-vessel-blamed-for-crane-collapse-at-taiwan-port
  10. https://www.nytimes.com/2021/06/21/business/shenzhen-port-delays.html
  11. https://www.freightwaves.com/news/yantian-port-back-at-full-speed-box-recovery-could-take-a-month
  12. Port of Vancouver Reports Congestion Delays as Rail Service Resumes (maritime-executive.com)
  13. Northern California wildfires damage BNSF’s rail infrastructure – FreightWaves
  14. https://www.bloomberg.com/news/articles/2021-07-25/china-evacuates-over-100-000-as-typhoon-lands-in-eastern-china
  15. https://www.freightwaves.com/news/covid-19-measures-in-vietnam-pummel-an-already-bruised-supply-chain
  16. https://www.washingtonpost.com/business/2021/07/27/supply-chains-freight-rail-ports/
  17. https://www.reuters.com/world/ever-given-container-ship-set-leave-suez-canal-2021-07-07/
  18. https://www.freightwaves.com/news/canada-border-officers-to-begin-work-slowdown
  19. https://www.reuters.com/world/china/chinese-ports-choke-over-zero-tolerance-covid-19-policy-2021-08-17/
  20. https://www.freightwaves.com/news/china-bulker-pileup-dwarfs-california-container-ship-gridlock
  21. https://retailwire.com/discussion/canadian-tire-buys-part-of-a-shipping-port-in-move-to-upgrade-its-supply-chain/
  22. https://finance.yahoo.com/news/container-ships-now-piling-anchorages-201330706.html
  23. https://www.freightwaves.com/news/container-sector-is-so-hot-that-ships-rent-for-200000day
  24. https://www.forbes.com/sites/sanfordstein/2021/09/24/costco-addresses-supply-chain-pains-by-chartering-their-own-ships/?sh=2140f876c4f3
  25. https://marinemonks.com/ikea-charters-ships-to-battle-shipping-crunch/
  26. https://www.bbc.com/news/business-58733193
  27. https://www.cnn.com/2021/09/23/business/europe-uk-energy-crisis/index.html
  28. https://theloadstar.com/power-cuts-hit-china-factories-and-give-container-shipping-another-shock/
  29. https://www.freightwaves.com/news/record-shattered-61-container-ships-stuck-waiting-off-california
  30. https://www.freightwaves.com/news/lalb-ports-to-test-expanded-night-weekend-hours
  31. https://globalnews.ca/news/8250319/walmart-supply-crisis-hire-own-ships/
  32. https://www.freightwaves.com/news/import-boom-side-effect-more-container-ship-accidents-in-pacific
  33. https://globalnews.ca/news/8262636/port-of-los-angeles-going-24-7-supply-chain-bottlenecks/
  34. https://www.usatoday.com/story/money/economy/2021/10/05/gas-prices-rose-highest-levels-since-october-2014/5996269001/
  35. https://www.freightwaves.com/news/cybercriminals-selling-access-to-shipping-logistics-firm-networks-report-warns
  36. https://www.cbc.ca/news/canada/british-columbia/truckers-strike-threat-port-vancouver-1.6268407
  37. https://www.freightwaves.com/news/ship-fuel-price-highest-since-2013-scrubber-spread-widens
  38. https://www.bloomberg.com/news/articles/2021-11-30/business-booms-for-cargo-salvage-buyers-amid-supply-chain-crisis
  39. https://www.businessinsider.com/abandoned-cargo-shipping-containers-mystery-prize-opportunistic-buyers-storage-wars-2021-12
  40. https://www.omnitrans.com/port-of-vancouver-ship-backlog-hits-60/#:~:text=The%20Port%20of%20Vancouver%20hit,57%20as%20of%20December%208th.
  41. https://www.insidelogistics.ca/port-operations/port-of-la-sees-record-2021-despite-backlogs-178638/
  42. https://www.freightwaves.com/news/new-year-brings-new-all-time-high-for-shippings-epic-traffic-jam#:~:text=Ships%20waiting%20off%20SoCal%20triple,Marine%20Exchange%20of%20Southern%20California.
  43. https://economictimes.indiatimes.com/small-biz/trade/exports/insights/shipping-group-maersk-expects-cargo-delays-to-persist/articleshow/88845966.cms?from=mdr
  44. https://www.freightwaves.com/news/supply-chain-whack-a-mole-west-coast-eases-east-coast-worsens
  45. https://www.freightwaves.com/news/suez-canal-toll-hike-global-trade-just-got-more-expensive#:~:text=The%20Suez%20Canal%20Authority%20has,type%2C%20and%20become%20effective%20Tuesday.
  46. https://www.freightwaves.com/news/collusion-drumbeat-leads-to-multilateral-probe-of-shipping-lines
  47. https://qz.com/2134896/if-ukraines-neon-exports-flag-the-chip-shortage-will-get-worse/
  48. https://www.reuters.com/world/ukraines-ports-stay-closed-until-russian-invasion-ends-maritime-administration-2022-02-28/
  49. https://www.freightwaves.com/news/450-million-in-port-grants-aimed-at-cutting-consumer-costs
  50. https://www.freightwaves.com/news/how-the-pandemic-propelled-maritime-tech-deals-to-new-peaks

 

Briser les préjugés : corriger le déséquilibre entre les sexes dans le secteur du camionnage et de la logistique

« Le déséquilibre entre les sexes dans l’industrie est une question complexe, mais qui exige que nous réfléchissions aux stratégies les plus appropriées pour y remédier. » – RH Camionnage Canada

À l’approche de la Journée international de la femme, XTL reconnaît l’importance des femmes sur le lieu de travail et dans l’industrie du camionnage et de la logistique. Chez XTL, les femmes se sont vu offrir toutes les possibilités de réussite et de développement. 44% des membres de notre équipe de gestion sont des femmes, ce qui est nettement supérieur à la norme de l’industrie, qui est de moins de 5% selon RH Camionnage Canada.

XTL estime qu’il est important d’avoir une représentation diverse et égale des deux sexes dans son équipe. Selon le Conseil des ressources humaines en camionnage (THRSC), les entreprises qui comptent un pourcentage élevé de femmes ont un rendement supérieur de 66% à celles qui en comptent le moins. XTL encourage les femmes dans l’industrie du transport en leur offrant des programmes de développement professionnel, de leadership, de mentorat et d’avancement de carrière.

XTL brise les préjugés à l’égard des femmes sur les lieux de travail, en particulier dans le secteur du camionnage et de la logistique. Fêtons notre équipe !

« L’industrie des transports est encore perçue comme une industrie à dominante masculine. Au fur et à mesure que nous progresserons et que nous aurons une plus grande représentation féminine, nous serons en mesure de renverser cette perception. Briser les préjugés c’est aussi prendre des risques et rejoindre une industrie qui est considérée comme ayant ce préjugé et ensuite constater par soi-même que l’on peut faire la différence. J’encourage personnellement toutes les femmes que je connais à en apprendre davantage sur notre secteur et celles qui y sont déjà à se rendre compte que rien ne les empêche de se développer dans ce secteur! Le ciel est la limite ! » – Mérany Khun, chef de la direction financière.

« Lentement, la proportion de femmes augmente dans l’industrie et aussi dans les postes clés. Nous voyons de plus en plus de femmes qui sont des modèles à suivre. » – Valérie Blanchard, conseillère principale en ressources humaines.

« Cela me rend fière que nous ayons parcouru tout ce chemin et que les femmes de notre pays puissent occuper l’emploi qu’elles souhaitent, aller dans n’importe quelle école et suivre le programme de leur choix. Il y a encore beaucoup de travail à faire dans d’autres pays, mais en tant que Canadienne, je suis fière de ce que nous sommes aujourd’hui. » – Stéphanie Gagnon, directrice des terminaux de l’Ouest.

« L’industrie du transport a toujours été considérée comme un monde d’hommes ou à dominante masculine. Aujourd’hui, nous voyons les femmes faire d’énormes progrès, non seulement dans leur carrière mais aussi dans l’ensemble de l’industrie. » – Kamilia Baroudi, directrice principale des ressources humaines.

XTL célèbre les femmes sur le lieu de travail et dans l’industrie du camionnage et de la logistique. Notre objectif est d’attirer et de retenir les femmes pour accroître nos talents, améliorer notre culture d’entreprise et augmenter notre succès économique. Nous sommes fiers d’avoir un groupe de femmes aussi diversifié comme employées et nous continuerons à grandir!

Bonne Journée international de la femme !

 

Références :

https://thrsc.com/advancing-women-in-the-trucking-industry/making-the-case/

https://www.youtube.com/watch?v=N3zZpzxdxQs

https://truckinghr.com/gender-imbalance-in-trucking-and-logistics/

https://truckinghr.com/labour-market-information/

https://www.womenstruckingfederationofcanada.net/

 

Citations supplémentaires :

« Chez XTL, les femmes ont bénéficié de toutes les opportunités de réussite et de développement. Nous occupons des postes clés dans chaque département, même dans des domaines qui seraient typiquement occupés par un homme. » – Heather Savage, responsable de la facturation des paiements.

« Aux femmes de l’industrie du transport – vous pouvez réaliser tout ce pour quoi vous vous investissez, allez-y! » – Audrey Belair, gestionnaire des opérations aux États-Unis.

« Notre industrie a beaucoup évolué au cours des décennies où j’y ai travaillé. Elle est plus sophistiquée, mais elle est toujours axé sur les personnes. Je n’ai jamais eu l’intention de faire carrière dans le transport, mais une fois que j’y suis entrée, il n’y a pas eu de retour en arrière. » – Lorraine Koehler, vice-présidente des services partagés.

« Continuez le camionnage ! Des changements sont à venir et n’ayez pas peur de postuler pour ces emplois à prédominance masculine. » Ann-Marie Pereira, gestionnaire de crédit.

« Avoir de grand modèles féminins dans ce métier, c’est énorme! » – Sukhy Hayre, contrôleur.

« La Journée international de la femme est une journée de commémoration puissante qui nous unit, nous les femmes, pour célébrer les réalisations sociales, économiques et politiques. C’est une excellente occasion de nous sensibiliser aux progrès réalisés au fil des ans pour atteindre l’égalité sur le lieu de travail et de reconnaître les étapes qui doivent encore être franchies. » – Laura Galvis, gestionnaire de terminal.

« Nous avons besoin de plus de personnes dans l’Industrie du transport, les femmes peuvent être une grande source de recrutement si nous leur donnons l’opportunité. » Caroline Francoeur, directrice générale de Savoie Express.

« Je suis chauffeuse depuis près de 20 ans ! » – Hélène Dupuis, chauffeuse.

« La Journée international des femmes me permet de revenir sur les progrès de la société et aussi sur mes progrès personnels. » – Cynthia Héroux, chauffeuse

La pénurie de pièces de camions ne touche pas seulement les entreprises de transport routier

Comment la pénurie d’équipements s’est produite et ce qu’elle signifie pour les entreprises et les consommateurs.

Nous savons tous que nous sommes en pleine crise de chaîne d’approvisionnement. Avec la pandémie et la hausse des coûts, elle a fait la une de l’actualité au cours des derniers mois. Les problèmes de chaîne d’approvisionnement ont eu un impact direct sur l’industrie du transport routier qui la soutient, entraînant une grave pénurie de pièces qui a son tour, a fait grimper les coûts des camions neufs et d’occasion.

Augmentation du prix des pièces détachées et des camions neufs et d’occasion

Les pénuries de pièces, notamment de puces et de caoutchouc, ont des répercussions sur l’ensemble du secteur automobile, y compris sur les véhicules commerciaux et grand public. En réponse à cette situation et aux pénuries de main-d’œuvre persistantes, les fabricants se sont de plus en plus concentrés sur le marché des consommateurs. Cela a limité la disponibilité des camions neufs et, à mesure que l’offre s’est réduite, les prix des équipements neufs ont augmenté. Les prix des camions d’occasion ont également fortement augmenté car les entreprises se tournent de plus en plus vers cette option. Au Canada, le prix des tracteurs d’occasion a augmenté de 14 % cette année seulement, tandis que les camions à usage professionnel d’occasion coûtent 20 % de plus, selon les concessionnaires de camion d’occasion Ritchie Bros.

Ces pénuries surviennent au moment où les entreprises de transport routier ont une occasion unique, dans un contexte de capacité accrue, d’agrandir leurs flottes et d’intervenir pour atténuer les problèmes de chaîne d’approvisionnement. Au lieu de cela, nombre d’entre elles affectent des ressources supplémentaires à l’approvisionnement en pièces nécessaires pour maintenir en service leurs équipements plus anciens, puisque les commandes sont réduites, retardées, voire carrément annulées.

De la pandémie aux événements météorologiques extrêmes – une tempête parfaite

Les pénuries d’équipements ont commencé au début de l’année 2020, lorsque la pandémie entraîna la fermeture d’usines et la raréfaction des puces informatiques utilisées dans de nombreux biens modernes, notamment les équipements médicaux, les téléphones portables et, bien sûr, les camions. La plupart des camions modernes contiennent 15 à 35 puces qui alimentent tout, de la caméra arrière aux freins d’urgence. De plus, alors que la pénurie de puces se poursuit, une tempête parfaite de problèmes de conditions météorologiques, de main-d’œuvre et autres ont maintenant aggravé les choses.

Un an après le début de la pandémie, l’Evergreen s’est échoué et a bloqué le canal de Suez pendant six jours, gelant pratiquement la livraison de diverses marchandises, dont le pétrole, et causant des dommages à long terme à la chaîne d’approvisionnement mondiale. Au même moment, les ports mondiaux ont été fortement touchés par les fermetures imposées par les gouvernements et les pénuries de main-d’œuvre, et continuent de l’être. Les fermetures et les maladies liées aux pandémies ont ralenti la circulation des marchandises et ont contribué à une pénurie croissante de main-d’œuvre nécessaire à la circulation de ces marchandises, et cela se produit alors même que le commerce en ligne et les mesures de relance gouvernementales font augmenter la demande. Les camions et les pièces sont souvent coincés puisque les fabricants, les ports et même les centres de distribution sont touchés.

Les phénomènes météorologiques ont amplifié l’impact de ces événements. Tornades, ouragans et tempêtes hivernales massives ont provoqué la fermeture d’autoroutes et de ports, ralentissant ainsi la livraison de marchandises, incluant les pièces détachées.

La réserve des stocks est également un problème mondial pour certains produits. Les fabricants de pneus continuent de se battre avec la Chine, qui stocke du caoutchouc au moment même où la culture mondiale de caoutchouc a été fortement touchée par des maladies et des inondations.  La volatilité des prix de l’acier, provoquée par les guerres commerciales et autres facteurs, a entraîné des problèmes pour certaines pièces. La disponibilité de lubrifiants spécifiques, incluant le pétrole, a été affectée par les arrêts de production causés par la pandémie et les incidents climatiques. Même le bois utilisé pour construire les lits des remorques s’est fait rare.

La livraison de ces produits a été un problème constant tout au long de la pandémie. De nombreuses autres pièces, qui étaient auparavant expédiées le lendemain, prennent maintenant des semaines à arriver à destination, et certaines commandes ont été purement et simplement annulées. D’autres fabricants d’équipements originaux (OEM) ont limité le nombre de pièces que les entreprises peuvent commander afin de gérer la disponibilité.

Malgré l’explosion de la demande de camions et de pièces, la pénurie de matériaux a freiné la croissance.

Que signifie la pénurie de pièces et d’équipements de camions pour vous ? L’augmentation du coût des pièces, de la main-d’œuvre et de l’équipement se traduit par une hausse des coûts d’exploitation des entreprises de transport. Elle réduit également la capacité des flottes, alors que la demande de services a augmenté. Ces coûts plus élevés sont souvent répercutés sur les clients, qui facturent ensuite des prix plus élevés aux consommateurs.

La fin pourrait être en vue, mais les baisses de prix pourraient se faire attendre.

La plupart des experts pensent que la pénurie de pièces va s’atténuer, mais ils nous préviennent également que la structure de prix actuelle pourrait survivre, du moins à court terme, car les fabricants rattrapent leur retard. Bien qu’une grande partie de l’augmentation des coûts associée à la pénurie de pièces soit inévitable, nos clients peuvent prendre des mesures pour réduire l’impact sur leurs opérations et leurs clients.

Comment XTL sécurise votre chaîne d’approvisionnement

XTL utilise des nouveaux modèles d’équipement. Nos tracteurs ont en moyenne deux ans, tandis que les remorques ont en moyenne cinq ans. Nous révisons constamment notre flotte afin de profiter d’un meilleur aérodynamisme et d’économie de carburant, mais également pour la production d’émissions qui est plus faibles que jamais.

Pour ce faire, nous nous appuyons sur des partenariats de longue date avec des fournisseurs avec lesquels nous travaillons depuis nos débuts, notamment Manac, pour les remorques, et International, pour les tracteurs.

Nous planifions à l’avance les nouveaux équipements et avons des commandes annuelles récurrentes avec ces fournisseurs. Les problèmes de chaîne d’approvisionnement peuvent réduire la taille des commandes ou entraîner des retards, mais notre relation établie avec les fournisseurs et notre approche proactive nous permettent de rester en tête pour les livraisons.

Nous disposons également de postes d’entretien complets dans plusieurs de nos terminaux afin de garantir une flotte bien entretenue pour votre logistique entrante et sortante. Et, bien sûr, nous gardons des pièces de rechange en stock pour réduire davantage les temps d’arrêt des équipements et maintenir les camions sur la route.

Ce que vous pouvez faire pour protéger vos intérêts

XTL s’efforce continuellement d’atténuer l’effet des pénuries et de la hausse des prix sur ses clients en combinant les forces clés de ses trois offres distinctes : le transport basé sur les actifs, la logistique, et l’entreposage et la distribution. En tirant parti d’une solution complète, comme celle offerte par XTL, vous pouvez profiter de notre vaste réseau de partenaires et de notre équipe de professionnels dévoués qui s’efforce de vous aider à élaborer des solutions de chaîne d’approvisionnement efficaces et efficientes partout en Amérique du Nord. Apprenez-en davantage sur les solutions complètes offertes par XTL.

 

Bilan de l’année 2021 – XTL et l’industrie du transport

2021 a été une année difficile pour tout le monde. Alors que l’industrie, les facteurs économiques et la COVID-19 ont apporté de nombreuses difficultés, XTL a continué à se développer. Voici un résumé de ce que nous avons fait en 2021 ainsi que certaines des principales forces du marché qui nous ont mis au défi l’année dernière :

Les événements marquants de 2021 chez XTL

Principales tendances et défis de l’industrie en 2021

Congestion portuaire

La congestion portuaire a été, et continue d’être, un  problème majeur dans l’industrie du transport. En raison d’une combinaison de facteurs tels que le déséquilibre des conteneurs d’expédition, les changements dans les dépenses de consommation, les volumes élevés, les châssis non disponibles, les lignes ferroviaires perturbées et les problèmes de main-d’œuvre, pour n’en nommer que quelques-uns, les ports de toute l’Amérique du Nord ont vu un nombre record de navires à l’ancre avec des facteurs combinés, augmentant la durée moyenne d’immobilisation de l’équipement. Ces retards ont entraîné des niveaux plus élevés de stockage de réserve, ce qui a eu un impact sur les niveaux d’entreposage et a fait augmenter encore plus les volumes d’expédition.

Pénurie d’équipements et de pièces

Face aux fermetures et aux absences dues à la COVID-19, de nombreux fournisseurs et fabricants de pièces n’ont pas été en mesure de répondre à la demande. La pénurie de pièces clés de camion et de matières premières telles que le caoutchouc, l’acier et les puces semi-conductrices a eu des répercussions non seulement sur l’approvisionnement en nouveaux équipements, mais aussi sur l’entretien et le maintien sur la route des flottes existantes. Les pénuries de bois et les augmentations de prix ont également eu un impact sur la production de remorques, le bois étant le principal matériau de plancher des remorques fermées. Toutes ces pénuries ont été exacerbées par l’augmentation de la demande et les retards de livraison.

Catastrophes naturelles en Colombie-Britannique

Selon la CBC, plus de 1 600 incendies ont ravagé plus de 8 700 kilomètres carrés de terres cette année. En plus des incendies, 2021 a également été une année catastrophique en termes d’inondations et de coulées de boue dans la province. Cela a entraîné de nombreuses fermetures de routes et des retards qui ont affecté le transport de marchandises dans tout le Canada. Dans les deux cas, le Canadien Pacifique et le Canadien National ont dû suspendre le service sur leurs lignes, ce qui a exercé une pression supplémentaire sur le secteur du camionnage car les expéditions de conteneurs ont été converties en transport routier, mobilisant ainsi des camions qui auraient autrement desservi d’autres marchés nord-américains.

De brillantes perspectives pour 2022

 

Bien que nous ne sachions pas exactement quels seront les défis de 2022, XTL se concentre sur la croissance et le service à la clientèle. Notre équipe nationale de chauffeurs, de professionnels de la logistique et des centres de distribution continuera de se développer pour relever les défis à venir.  Contactez XTL dès aujourd’hui si vous avez besoin d’aide pour vos livraisons en 2022.

XTL vient de recevoir la certification HACCP, pourquoi est-ce important pour votre entreprise ?

Qu’est-ce qu’une certification HACCP et pourquoi est-elle importante pour votre entreprise ?

Le système HACCP est un système de gestion de la sécurité alimentaire qui a été créé pour assurer la sécurité des aliments. Il a été mis au point par la NASA et le ministère américain de l’agriculture. Il combine “l’analyse des risques et des points de contrôle critiques” avec les “bonnes pratiques de fabrication” afin de prévenir toute maladie ou affection d’origine alimentaire.

La certification HACCP est une nécessité dans le monde de l’industrie alimentaire et des boissons, car elle garantit que votre entreprise répond à toutes les exigences requises pour une production, une manipulation, un transport, un stockage et une distribution des aliments en toute sécurité.

En quoi consiste la réglementation d’un programme de certification HACCP ?

Le plan HACCP n’est pas une solution unique pour répondre aux besoins de sécurité et de qualité d’un producteur alimentaire. Par conséquent, le plan HACCP doit être adapté à l’opération spécifique, avec l’engagement de la direction de l’amélioration continue et à la tolérance zéro des risques.

Comment obtenir la certification du système HACCP ?

Le processus de certification HACCP est un processus rigoureux et exigeant qui comporte plusieurs niveaux d’approbation, tels que la validation et la vérification.

Pour XTL, la première étape est la phase de validation qui consiste à mettre en place les processus de préparation physique et d’évaluation des risques pour s’assurer que les produits stockés sont propres à la consommation. L’étape suivante est la phase de vérification, qui consiste à analyser les enregistrements et les documents pour s’assurer que les processus commerciaux suivent fidèlement les directives HACCP.

XTL Distribution est désormais certifiée HACCP

XTL Distribution a récemment obtenu la certification HACCP et stocke et distribue désormais des denrées alimentaires qui doivent être manipulées par un établissement certifié HACCP.

Ressources et lectures complémentaires sur le thème de la certification HACCP

– Article de Wikipédia sur le HACCP

– Food Safety and Inspection Service, U.S. Department of Agriculture – Programme d’analyse des risques et de maîtrise des points https://www.fsis.usda.gov/wps/portal/fsis/topics/food-safety-education/get-answers/?q=haccp

– Analyse des risques et maîtrise des points (HACCP) – Commission du CODEX Alimentarius

Citations :

Département de l’agriculture des États-Unis. “Points de contrôle de l’analyse des risques”. Food Safety and Inspection Service, U.S. Department of Agriculture – Programme d’analyse des risques et de maîtrise des points https://www.fsis.usda.gov/wps/portal/fsis?q=haccp&s=

 

XTL accroît sa présence en Amérique du Nord par une deuxième acquisition

Le groupe XTL (« XTL »)  est fier d’annoncer aujourd’hui l’acquisition de CBT Inc. (« CBT »), une société de logistique basée à Oakwood, en Géorgie.

CBT a été fondée en 1989 par Connie Banks et est stratégiquement située dans la région de Gainesville/Hall Country en Géorgie, connue comme étant la « capitale mondiale de la volaille ». Au cours des 32 dernières années, CBT a construit un vaste réseau de transport autour des principaux transformateurs de produits alimentaires, des fournisseurs de services alimentaires et de l’industrie de l’épicerie/du commerce de détail qui est abondante dans cette région. Le service de transport réfrigéré et congelé est un élément clé de son réseau de clients. CBT est une entreprise familiale, reconnue depuis de nombreuses années et certifiée comme étant détenue par une femme. Connie continuera à faire partie intégrante du succès mutuel de CBT et de XTL.

Cette acquisition est la deuxième de ce type dans l’histoire de XTL, la première ayant eu lieu en février dernier, avec l’acquisition de Transport Savoie, un transporteur réfrigéré transfrontalier qui opère maintenant sous le nom de Savoie Express Inc. et constitue un autre exemple marquant de la stratégie de croissance et d’expansion du secteur réfrigéré de XTL.

« Après de nombreuses années à desservir le marché réfrigéré domestique, nous nous sommes étendus au marché réfrigéré transfrontalier en 2018. Depuis, nous avons reconnu l’opportunité de faire progresser notre stratégie de croissance organique avec des acquisitions stratégiques qui améliorent davantage notre empreinte géographique en Amérique du Nord », déclare Serge Gagnon, président et chef de la direction chez XTL. « Nous savions que nous avions la bonne adéquation lorsque nous avons rencontré l’équipe exceptionnelle de professionnels dévoués de CBT qui incarne nos valeurs fondamentales ».

En plus d’être alignée avec le secteur réfrigéré des opérations de XTL, CBT apporte des synergies supplémentaires à l’offre de services logistiques de XTL, incluant les services de transport national américain par remorques fermées, plate-forme, pour charges lourdes, surdimensionnées, spécialisées ou pour le transport de matières dangereuses. L’emplacement stratégique du nord-est de la Géorgie permet également à XTL d’accroître sa présence aux États-Unis, de permettre des possibilités entre le Canada et le Mexique et d’accéder à la capacité américaine.

« Serge Gagnon et son équipe de dirigeants engagés chez XTL comportent des valeurs similaires auxquels CBT a bâti sa réputation. À l’aide de mon équipe d’employés expérimentés, nous avons réalisé un rêve que j’ai commencé il y a 32 ans et nous sommes fiers d’avoir été choisis comme premier partenaire de transport américain de XTL. Nous sommes enthousiasmés par la croissance future et les idées nouvelles qui s’offrent à nous » – Connie Banks.

Cette acquisition vient couronner une année 2021 exceptionnelle pour XTL du point de vue de la croissance et de la diversité. En plus de ces deux acquisitions stratégiques, XTL a ajouté 300 000 pieds carrés à ses activités de distribution grâce à deux nouveaux centres de distribution en Colombie-Britannique et en Ontario, ce qui porte l’espace d’entreposage total à 1,2 million de pieds carrés, tout en élargissant son service de transport réfrigéré dans l’Ouest canadien pour inclure le service transfrontalier aux États-Unis.