Les conditions météorologiques extrêmes et leurs répercussions sur la logistique

ariel-view-snow-smallLe changement climatique n’épargne personne. Et l’industrie du transport par camion est souvent l’une des premières victimes des nombreuses conditions météorologiques extrêmes qui sévissent en Amérique du Nord. En effet, le facteur n’est pas le seul à devoir obéir à la consigne « qu’il pleuve, qu’il vente ou qu’il neige …», car les expéditeurs, eux aussi, s’attendent à ce leurs fournisseurs de transport respectent les délais, et ce, quelles que soient les conditions météorologiques. Or, le changement climatique et les conditions météorologiques extrêmes affectent l’industrie du transport de façon négative et radicale.

Le tourbillon circumpolaire et les autres conditions météorologiques hivernales coûtent cher

Nous avons tous ressenti les effets du « tourbillon circumpolaire » en 2013 2014, et la saison de 2014 2015 ne laisse présager aucune amélioration à cet égard : actuellement, dans la région de Buffalo, qui est un important passage frontalier pour les cargaisons en direction du Canada, des milliers de camions sont soit bloqués, soit réacheminés. Les conséquences de ces conditions météorologiques extrêmes sont donc coûteuses pour les fournisseurs de transport. Voici certains de ces coûts :

Réacheminement

Les camions qui ne peuvent pas traverser une région particulière doivent être réacheminés, parfois sur des milliers de kilomètres. À Buffalo, par exemple, les camions qui auraient normalement franchi la frontière à Niagara Falls ou à Fort Erie doivent être réacheminés à Détroit, ce qui équivaut à 10 heures de route, soit une distance supplémentaire de près de 2 200 kilomètres! Face au coût titanesque de cette mesure, que peut faire la compagnie de camionnage?

Attendre la fin de la tempête

L’autre possibilité consiste à attendre que la tempête soit terminée. Actuellement, l’autoroute a déjà été fermée pour quelques jours et le demeurera probablement pendant une semaine avant que la circulation puisse reprendre normalement. Une compagnie de camionnage qui décide d’attendre risque, cependant, d’être confrontée à une dépense énorme, car le camionneur doit tout de même être payé pour les journées durant lesquelles il n’est pas sur la route. De plus, si la cargaison doit être chauffée, il faut continuer d’alimenter et de faire fonctionner le wagon réfrigérant.

Les meilleures pratiques en cas de conditions météorologiques extrêmes

Vous pouvez prendre certaines mesures pour minimiser les conséquences de conditions météorologiques extrêmes. Voici quelques exemples :

Préparez-vous et planifiez à l’avance

Examinez l’emplacement de vos principaux fournisseurs et clients ainsi que les répercussions potentielles de conditions météorologiques extrêmes, puis envisagez peut-être de vous tourner vers d’autres sources d’approvisionnement, d’accroître vos stocks, de retarder des commandes, etc. Cela vous aidera à réduire au maximum les perturbations susceptibles d’affecter la chaîne d’approvisionnement.

Surveillez l’évolution des conditions météorologiques

Consultez régulièrement les prévisions météorologiques et tenez-en compte dans votre cycle de commande. Par exemple, si vous êtes au Canada et que l’un de vos fournisseurs se trouve au Sud de Buffalo, suivez de près les prévisions pour planifier adéquatement votre cycle de réapprovisionnement. La Californie représente une autre région critique à cet égard : la cargaison doit passer par les montagnes Rocheuses et les cols sont souvent fermés en cas de conditions météorologiques hivernales.

Collaborez avec votre fournisseur de transports

Une entreprise de camionnage ne peut pas absorber toute seule les coûts engendrés par ces conditions extrêmes en les faisant passer dans ses « coûts d’exploitation ». Aujourd’hui, la capacité restreinte et la pénurie de conducteurs font qu’il est extrêmement important d’entretenir une relation solide avec vos transporteurs. En effet, il est bénéfique d’introduire la notion de frais accessoires afin de partager les coûts connexes de conditions météorologiques extrêmes et inattendues; cette bonne relation d’affaires avec eux se révélera, en effet, avantageuse à long terme sous la forme d’une plus grande disponibilité de l’équipement, de tarifs équitables et d’un partenariat porteur.

Leave a Reply